Skip Navigation LinksMolieremalgrelui

 

 

MOLIERE MALGRE LUI...

 

 

Spectacle Tout public

 

 

Imaginé par Céline Codogno

autour des textes de Molière.

 

 

avec

Johanne Quenot, Céline Codogno,

Amandine Plessis, Salomé Colas,

Pierre Trouvé, Pascal Cotinat

Alexandre Colas

et

la Voix de Pascal Larue

 

 

 

 

UNE IDEE DU PROJET

 

 

“Le devoir de la comédie est de corriger les Hommes en les divertissants...”
C’est Molière qui a dit ça ?...
Et oui !...
Cela aussi, pourrait-on dire.
Car, en y regardant bien, il a tout dit, Molière...
Ou presque tout sur les travers
de l’humain...
Mais a-t-il tout vu, Molière ?
A-t-il tout entendu ?
Tout imaginé ?
Et s’il avait fait un songe, Molière,
s’il avait vu et entendu aujourd’hui...
S’il avait rêvé ce qu’il en est de ses mots,
de lui,
de vous,
de nous,
de tous,
de tout...

Le spectacle s’articule autour d’un personnage central qui est Molière. Textes, pensées, présence...

 

 

Molière : “On dirait que je suis mort et bien mort... Il y aurait donc bien quelque chose après la vie... Vais-je avoir toutes les réponses aux questions qui m'ont tant torturé ?...
Mais si je suis mort, pourquoi tout ces gens sont-ils si différents de ceux que j'ai connus...
Il a dit " à l'époque de Molière" comme on dit "au siècle de Périclès"...
Pour eux, j'appartiens au passé... Je suis donc bien trépassé...
Ou bien mon rêve m'a-t-il conduit dans le futur...
En quelle année sommes-nous ?...
1800 ?... 1900 ?... 2000 ?... 3000 ?...
Et mes pièces ne sont pas tombées dans l'oubli...
Je suis toujours joué...
J'ai la douce impression que des artistes se servent de mes mots pour dénoncer les injustices du monde...
Je veux être curieux encore...
montrez moi, je vous en prie, ce que vous faîtes de moi...”

 

Et Molière visite et commente. Il assiste, dans son rêve, à un étrange assemblage de l’Avare, d’Amphitrion, Du Bourgeois gentilhomme, Tartuffe, les Femmes Savantes, Les précieuses ridicules, Georges Dandin, Le Médecin malgrè lui, Dom Juan, La comtesse d’Escarbagnas, Les fourberies de Scapin, Le malade Imaginaire... et quelques bribes de la vie de comédiens répétant “du Molière” au XXIème siècle....
Un choix de scènes pour répondre à la question : “Molière est-il encore d’actualité ?”...
Un choix de scènes qui permettent une corrélation entre hier et maintenant...

 

Molière : “Je sens que mon rêve s'achève... Etait-ce un rêve ?... Un cauchemar ?... tantôt l'un... tantôt l'autre... les comédiens sont toujours d'étranges animaux à conduire... Le monde est toujours aussi plein d'impertinents... de méchantes gens... de prétentieux individus... de malhonnêtes personnes... de jolies femmes... de plaisants originaux... de doux rêveurs... de vrais amis... Au fond les hommes ne changent pas... On dirait que de tout temps les hommes souffrent et font souffrir... Se pourrait-il qu'ils aiment ça ?... Ça n'est pas sur... Se pourrait-il qu'ils supportent tout ça parce qu'ils savent rire et faire rire... C'est très possible... Quelle utopie finalement que de vouloir changer le comportement humain... Etait-ce si stupide de vouloir rendre le monde meilleur ? ...”

 

 

UNE IDEE DE LA CONSTRUCTION DU PROJET

 

 

Molière : “L'affaire de la comédie est de représenter tous les défauts des hommes...
Il est impossible de faire aucun caractère qui ne rencontre quelqu'un dans le monde...
Faites donc comme il vous plaira...
Je vous abandonne de bon cœur mes ouvrages...
Ma figure...
Mes gestes et mes paroles...
Défendez-les du mieux que vous pourrez...
Retournez-les comme un habit pour les mettre sur vos théâtres...”

 

Un spectacle est un tout et il est parfois difficile d’en dissocier les différentes facettes…

Molière doit être le personnage central… C’est son rêve…Il doit être présent de manière permanente. La voix, le corps... Dans un même temps il doit être ailleurs, d’ou le choix du principe des deux plans de jeu. Molière est une présence presque irréelle. On l’imaginera dans un fauteuil dont on ne verra que l’arrière, derrière un tulle, en contre jour. Sa voix est enregistrée. La création lumière précisera les espaces lieu et temps.

Autour de lui, la spirale s’organise, la tempête se lève. Les éléments qui composent le reste du décor doivent figurer à la fois un univers onirique, symboliser le théâtre “classique” et apporter la touche “actuelle” ou même et surtout “intemporelle” du propos.
Les couleurs ont une importance capitale, il faut choisir des dominantes : Noir et blanc pour la dimension irréelle, intemporelle et le rouge pour symbole de la vie. Les dominantes n’excluent en aucune façon le reste de la gamme par petites touches.

Ensuite, tout doit s’envoler, s’entrechoquer, s’emmêler...
Le mouvement... les mots... les rires... les larmes... les lumières... les pensées…
Les comédiens entrent dans des personnages à personalités multiples. Ils sont les acteurs d’aujourd’hui répétant une ou des pièces, mais ils sont ou ont aussi un petit quelque chose de ceux d’autrefois...
Leurs costumes devront en témoigner... Ils sont les personnages de Molière, avant, maintenant et demain... Ils sont de petits hommes avec leurs grandes et petites qualités, leurs grands et petits défauts...
Tout doit virevolter au dessus de leur tête, vite, de plus en plus vite, jusqu’à manquer de souffle puis se calmer, se poser, pour finalement s’apaiser…
Et si on a un peu de mal à s’y retrouver... c’est un peu fait exprès...

 

 

LE POURQUOI

 

Molière est une vieille connaissance...
Telle une matrice, on s’y accroche quand on a peur...
On y revient quand on est perdu...
On s’y attache pour la vie entière comme à un tout premier amour...

 

 

EXTRAITS DU LIVRE D'OR DU THEATRE DE CHAOUE. (Allonnes 72)

 

"Bravo; un très bon moment avec Molière. Très rafraichissant. Merci."

"Un plaisir de retrouver un Molière décoiffant et une troupe géniale ! Merci."

"Une pièce pleine de folie, de rire !"

"Spectacle époustouflant d'énergie, de drôlerie et vive Molière."

"Trop chouette ! Merci !"

 

 

EXTRAITS EN IMAGES...

 

Un montage de quelques moments du spectacle pour vous mettre l'eau à la bouche.

 

L'EQUIPE

 

Alexandre Colas : Comédien / Contact Compagnie
Céline Codogno : Comédienne / texte et mise en jeu
Johanne Quenot : Comédienne

Salomé Colas : Comédienne
Pierre Trouvé : Comédien
Amandine Plessis : Comédienne
Pascal Cotinat : Comédien
J. Codogno : Décorateur / Scénographe

Et la voix de Pascal Larue

 

 

FICHE TECHNIQUE

 

Dimension minimum du plateau :

8m d’ouverture, 8m de profondeur.

Prix de vente du spectacle :

Prenez contact avec Alexandre

Durée pressentie du spectacle :

1 h 40 environ

Tout Public à partir de 11 ans

Les représentations pourront faire l’objet d’actions culturelles auprès des scolaires. Nous contacter à ce sujet.

 

 
Téléchargez le dossier :  dossier PDF