Skip Navigation LinksBribes-de-Ribes

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

bab face.jpg 

           directrice J1.jpgdirectrice c 1.jpgGoéland j 1.jpg

change.jpg 

           Goeland c1.jpgguy j1.jpgGoéland c2.jpg

Swinch.jpg 

"Bribes de Ribes"

Spectacle imaginé par Céline Codogno

autour de textes de Jean Michel Ribes

Direction d'actrice, Lumière et son : Alexandre Colas

Film : Bernard Barazer

Costumes : Brigitte Bourneuf

Décors : J. Codogno

Jeu : Johanne Quénot & Céline Codogno

 

Les premiers jours : Nous disposons de deux comédiennes, d’un directeur d’acteur, d’une costumière, d’un décorateur scénographe, d’un réalisateur et d’une énorme envie de  création commune. Il nous manque un auteur. Nous choisissons Jean Michel Ribes...
Nous lui demandons l’autorisation de travailler sur quelques uns de ses textes (Théâtre sans animaux, monologues, Bilogues...), nous attendons, peu de temps, il accepte. Merci monsieur Ribes. C’est parti...
  Un autre jour : Nous avons choisi les textes, il faut maintenant trouver un lien. Nous décidons de montrer tout de la construction du spectacle. C’est le lien...
Au-delà de la portée des mots de l’auteur eux-mêmes, nous souhaitons faire partager également ce et ceux que d’ordinaire on ne montre pas. Une certaine vision du travail de comédien et du monde inaccessible et mystérieux qui l’entoure et sans lequel il ne saurait exister. Pour se faire, les textes sont liés entre eux par des fragments de répétitions ou de vie filmés à l’insu, ou non, des protagonistes et dans lesquels apparaissent le directeur d’acteur, le décorateur, la costumière ou le réalisateur lui-même.

Début des répétitions :  Le réalisateur filme tout. La costumière prend des notes, le décorateur des mesures, le directeur d’actrice dirige...
   Suite des répétitions : Les personnages se dessinent, les comédiennes s’interrogent, essaient, proposent, recommencent encore et encore, la costumière habille, déshabille, rhabille, le décorateur dessine, fabrique, adapte, le directeur d’actrice guide, insiste, demande, refuse, acquiesce, le réalisateur filme toujours tout et tout le temps, les comédiennes lâchent prise, les questions se décomposent et les personnages s’imposent...
   Enfin : Nous disposons toujours de deux comédiennes, habitées de personnages disjonctés aux incohérences existentielles qui n’ont d’égale que l’absurdité du monde qui nous entoure. D’un décor plus symbolique que descriptif, composé de quelques meubles utiles, d’un minimum d’accessoires indispensables, d’un écran de projection, d’un miroir sans tain dissimulant ou non au public la loge dans laquelle la garde robe «multicolorée» des comédiennes attend sagement son tour. Et enfin nous disposons de quelques dizaines d’heures de rushes qu’il faut maintenant trier, choisir, monter...

   Partager, révéler sans jamais démystifier… Ne laisser aucun répit au public, il réfléchira après… Le bombarder d’émotions… L’emporter le plus loin possible de son quotidien… pour finalement ne lui parler que de lui le temps d’un voyage interstellaire dans la galaxie "Ribes".

 

    change céline.jpgchange Johanne.jpgGoéland c3.jpgMonique j 2.jpgMonique c 1.jpg